RD 506, Ponte Biancu, Orezza : a Cullettività di Corsica custruisce un ponte pruvisoriu

RD 506, Ponte Biancu, Orezza : a Cullettività di Corsica custruisce un ponte pruvisoriu

Rédigé le 08/02/2021

La Collectivité de Corse met en place le pont provisoire

La Collectivité de Corse a procédé à la mise en place du pont provisoire d’Orezza. Le montage de la structure a débuté le jeudi 4 février et s'est achevé le samedi 6 février au soir.
La phase la plus importante de l’opération a eu lieu samedi 6 février 2021 à 12h00 sur place.

Rappel du contexte d’intervention :

Dans le cadre d’une campagne d’inspection détaillée des ouvrages d’art et d’un « bilan de santé », le Ponte Biancu, situé au carrefour de la RD 46 et de la RD 506 (à proximité d’Orezza et de San Petrone), théâtre d’un important trafic de poids lourds en raison de l’activité économique dans la micro-région, a fait l’objet en 2020 d’une visite d’inspection de la Collectivité de Corse, qui n’avait jamais été réalisée auparavant. Cette étude a révélé le caractère urgent d’opérer des travaux sur ce pont mécaniquement affaibli par différents défauts, notamment :
  • des défauts de fissures biaises très nombreuses et de grande ouverture sur les deux poutres, pouvant donner lieu à une rupture fragile de la structure (ruine pouvant intervenir sans signe annonciateur) ;
  • la présence de fissures transversales tous les 15 cm en sous-face des poutres à mi-travée.
L’anticipation de la Collectivité de Corse et de ses services, et l’expertise des ingénieurs apportée lors la réalisation de ce « bilan de santé », ont mis en lumière les risques importants d’effondrement que le pont présentait. Dès lors, le délai de mise en oeuvre entre la réalisation des diagnostics et le début des travaux n’a fait l’objet d’aucun temps mort. Quatre corps de métiers qui ont opéré sur site en même temps afin de gagner un temps précieux et d’optimiser les travaux.
L’objectif d’empêcher l’affaissement et l’effondrement du Ponte Biancu a ainsi été pleinement rempli par la programmation d’actions concrètes et de rénovation. La réactivité est un facteur clé de réussite dans cet ouvrage, notamment avec le soutien des PME locales et l’engagement des parties prenantes. L’anticipation, rendue possible par par la réalisation du « bilan de santé », a permis d’assurer en priorité la mise en sécurité du site et de ses usagers, avec la prise en compte du passage régulier de poids lourds sur la zone.

Des travaux complexes

D’un point de vue technique, les travaux ont nécessité la mise en place d’un pont provisoire à l’amont du Pont blanc :
  • déroctage (briser les blocs de pierre) du talus amont en rive droite (RD46) pour les girations des poids lourds, ainsi que le confortement du talus amont par grillage et clouage ;
  • terrassement des fondations sur les deux rives du cours d’eau ;
  • réalisation des fondations des deux rives par des massifs en béton armé fondés sur micropieux ;
  • remblaiement des fondations et dévoiement des réseaux EDF et Orange ;
  • réaménagement des réseaux d’eaux pluviales des deux rives (travaux de VRD) ;
  • mise en place du pont provisoire en charpente métallique (pont Bailey préfabriqué portatif ) de 27 m de longueur, à une seule voie ;
  • travaux de finitions et d’enrobés sur accès au pont.
Le budget total de l’opération s’élève à 1,3 millions d’euros.