Port de Marseille - Renaud Muselier et Gilles Simeoni appellent ensemble à une sortie de crise

Port de Marseille - Renaud Muselier et Gilles Simeoni appellent ensemble à une sortie de crise

Rédigé le 29/01/2020

Renaud MUSELIER, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, Président de Régions de France, et Gilles SIMEONI, Président du Conseil exécutif de Corse, appellent ensemble le Gouvernement et la CGT à trouver sans délai un accord pour une sortie de crise sur le port de Marseille

Perturbations majeures du service public maritime entre la Corse et le Continent suite au conflit lié à la réforme des retraites


Renaud MUSELIER, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, Président de Régions de France, et Gilles SIMEONI, Président du Conseil exécutif de Corse, appellent ensemble le Gouvernement et la CGT à trouver sans délai un accord pour une sortie de crise sur le port de Marseille
 

 

« Alors qu’un accord industriel entre La Méridionale et Corsica Linea a été annoncé hier par les deux compagnies, la grève des personnels navigants se poursuit sous l’égide de la CGT dans le cadre du conflit relatif à la réforme des retraites. Ce mouvement social a pour conséquence de faire perdurer le blocage du Port de Marseille, dont le fonctionnement est gravement perturbé ou paralysé depuis le 9 janvier 2020.

Cette situation a des impacts collatéraux d’une gravité extrême, aussi bien à Marseille qu’en Corse. Le port de Marseille et l’ensemble de la place portuaire de Marseille-Fos perdent des millions d’euros chaque jour, mettant en péril l’emploi et l’activité et menaçant l’attractivité à long terme pour les clients du monde entier.
 
En Corse, ce sont toute l’économie de l’île et le quotidien des Corses qui sont lourdement impactés :  les produits médicaux et de première nécessité viennent à manquer, les entreprises de tous les secteurs connaissent des difficultés qui risquent d’être irréversibles. 
 
Face à cette situation, nous avons décidé d’intervenir de façon concertée aussi bien auprès du Gouvernement que de la CGT, qui sont les protagonistes principaux de ce conflit qui perdure sur les ports de la région Sud. Nous n’avons bien sûr pas vocation à nous immiscer dans les négociations en cours. Mais nous les appelons solennellement à faire preuve d’esprit de responsabilité et à se donner les moyens de conclure sans délai un accord permettant de revenir à un fonctionnement normal des ports de Marseille et Toulon et du service public maritime entre le Continent et la Corse »
ont indiqué Renaud MUSELIER, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, Président de Régions de France, et Gilles SIMEONI, Président du Conseil exécutif de Corse.