CP - (Ultime) réponse à Jean-Pierre Battestini

CP - (Ultime) réponse à Jean-Pierre Battestini

Rédigé le 31/12/2019

Communiqué de presse du Président de l'Assemblée de Corse, Jean-Guy Talamoni

Il y a quelques jours, une journaliste de Corse-Matin me sollicitait pour un commentaire au sujet du départ à la retraite de Monsieur Battestini, responsable de la CGT des impôts. Je répondis qu’au moment où il se retirait, il ne serait pas très élégant de ma part de dire ce que je pensais de son parcours. Mais l’élégance étant manifestement une qualité inégalement répartie entre responsables publics, j’eus la surprise de lire dans l’article consacré à Monsieur Battestini : « Parmi les ultimes combats qu’il compte bien léguer à son successeur, la lutte (…) contre le président de l’Assemblée de Corse, Jean-Guy Talamoni, au sujet du dossier relatif aux prix des carburants ».
Un propos étrange en vérité. En effet, j’ai beau chercher, je ne vois pas bien ce qu’il m’est reproché dans cette affaire de carburant. N’ayant aucune compétence juridique me permettant d’en réguler le prix, j’ai toutefois pris quelques initiatives. J’ai tout d’abord organisé une réunion à Corte entre le groupe Vito-Rubis et le « Collectif contre la cherté des carburants ». Cette réunion qui a duré plus de quatre heures a permis de commencer à travailler sur le mécanisme de construction des prix. Ensuite, j’ai organisé, conjointement avec les présidents du Conseil exécutif et du CESEC, une « Conférence sociale », laquelle a permis de poursuivre, en présence des collectifs citoyens et de toutes les parties concernées, ce travail de façon méthodique. Une délibération a peu après été votée à l’unanimité par l’Assemblée de Corse, demandant notamment des éclaircissements sur l’élaboration des prix, ainsi que la suppression de la TVA et de la TGAP, afin de voir la Corse traitée comme les autres îles. Actuellement, nous attendons le rapport de l’Autorité de la concurrence devant nous fournir des informations que nous n’avons pas nous-mêmes la possibilité de recueillir.
Pour le reste, j’assure Monsieur Battestini que je ne détiens aucune action de Vito, Total ou Esso et que je ne perçois aucun dividende de la British Petroleum.
Son ultime déclaration de responsable syndical pourrait ressembler à la flèche du Parthe, mais alors d’un Parthe qui dans sa confusion aurait mal visé ou se serait trompé de cible…
Je profite de l’occasion pour souhaiter une excellente retraite à Monsieur Battestini.


Télécharger le communiqué de presse

cp_pac_reponse_jp_battestini_carburant_31122019.pdf CP_PAC_Réponse_JP_Battestini_Carburant_31122019.pdf