Cirque Théâtre physique : Père - Aghja - Ajaccio

Cirque Théâtre physique : Père - Aghja - Ajaccio

L'Aghja, 6 chemin de Biancarello, Ajaccio

samedi 15 mai 2021 de 21:00 à 22:30

Père (Cirque Théâtre physique)
Samedi 15 mai, 20h30

Résidence à l’Aghja du lundi 10 au samedi 15 mai

Père / Seul en scène pour parent déjanté

Mise en scène et interprétation : Loïc Faure
Direction technique, tournée, création lumière : Nicolas Diaz
Création sonore : Loïc Le Foll
Regards complices : Sicaire Durieux et Sandrine Heyraud (Cie Chaliwaté), Florencia Demestri et Samuel Lefeuvre, Etienne Manceau (Cie Sacekripa)
Costumes : Noëlle Deckmyn
Photos : Clément Puig
Vidéo : Thomas Barlatier / La Lune urbaine
Graphisme : Amandine Doms
Création : Compagnie Loïc Faure
Production et diffusion : Gwénaëlle Leyssieux et Lou Tiphagne / Label Saison

« Quoi de plus universel que de devenir parent ? Pourtant, paradoxalement, chacun se débrouille comme il le peut, se débattant avec une multitude d’injonctions, pour finalement développer ses propres techniques. Oui, devenir père est une joyeuse folie pleine de questionnements et de situations parfois absurdes qui sont un matériau précieux pour le circassien que je suis. Je souhaite partager avec le public une vision poétique et clownesque de ce moment de ma vie. Le père en moi nourrit le jongleur : dans les manipulations quotidiennes de poussette, de couches ou de biberons, j’ai développé une nouvelle gestuelle circassienne propre à mon état de papa. Je suis devenu père à deux reprises. Désormais parent et artiste, je ressens l’envie de créer un spectacle sur ce tour d’équilibriste qu’est la parentalité, sur comment ma paternité est venue nourrir ma pratique artistique de la jonglerie et vice-versa. Par exemple, la fameuse poussette avec laquelle j’ai eu l’impression de découvrir tout un nouveau monde ; poignées qui se plient, siège qui se tourne, protection solaire, inclinaisons… La poussette est devenue un élément de mon quotidien, que j’ai appris à maîtriser, ou du moins que j’essaye. Entre manipulation dansée, parcours et porté, j’ai travaillé avec ce nouveau moyen de transport comme un acrobate découvre un nouvel agrès de cirque. Gageons que le public se retrouvera dans ce jonglage du quotidien. » Loïc Faure

« Loïc Faure se définit avant tout comme un homme de cirque. Plus qu’un jongleur, plus qu’un acrobate, plus qu’un contorsionniste, il incarne le cirque dans un esprit (et un corps !) de synthèse qui lui permet d’en dépasser les limites. Ainsi son travail tricote les disciplines et les techniques pour mieux en faire jaillir les ressorts dramaturgiques et nous plonger dans un univers personnel. » La Terrasse