Lire le monde; Le festival littéraire de Corse-du-sud

Lire le monde; Le festival littéraire de Corse-du-sud

Altagène – Propriano - Sainte-Lucie-de-Tallano

Du vendredi 19 juillet 2019 au dimanche 21 juillet 2019

Venez retrouver Alain Mabanckou, Kamel Daoud et Jérôme Ferrari. Un vent de liberté soufflera sur le festival Lire le monde.

Ils sont en pleine révolution, en plein questionnement, en avant vers la liberté : les écrivain.e.s ou historien.ne.s algérien.ne.s qui rejoignent le festival Lire le monde partageront tant leur littérature que l’actualité de leur pays. Les rencontres promettent d’être intenses.
Un autre sujet passionnera le public car il concerne tout le monde : la famille et ses représentations sur les photos. Alain Mabanckou, le célèbre romancier Congolais, s’appuie sur ses souvenirs d’enfance et familiaux pour construire un projet littéraire et raconter l’histoire du continent africain. Robert Colonna d’Istria l’intellectuel Corse, fait de même avec l’histoire insulaire et celle des Colonna d’Istria, dans une démarche documentaire. Sofia Djama, la cinéaste algérienne, filme une famille quelques années après la guerre civile dans Les Bienheureux.
Cette année nous souhaitons associer le public en lui proposant de participer. Les visiteurs pourront amener leur photo de famille, et nous en ferons un grand album collectif » , explique Christine Siméone-Giocanti, présidente d’AltaLeghje, organisatrice du festival.
« Pour nous ouvrir au monde et faire un pas vers l’Algérie, nous avons demandé à Danièle Maoudj, poétesse corse par sa mère et kabyle par son père, de faire le pont entre Corse et Algérie. » poursuit-elle. « Si nous ne savions pas qu’un tel mouvement éclaterait quand nous avons conçu la programmation avec Jérôme Ferrari, nous sommes ravis de pouvoir partager avec eux leur littérature autant que les témoignages qu’ils nous apporteront directement depuis Alger ou Oran».
La rencontre entre Kamel Daoud et Jérôme Ferrari est très attendue. Jérôme Ferrari, philosophe, romancier remarquable, prix Goncourt 2012, est aussi parrain du festival. Il est l’artisan de cette programmation 2019. Kamel Daoud, écrivain et éditorialiste, vient de recevoir le Prix mondial Cino Del Duca 2019 qui récompense une œuvre « qui constitue sous forme scientifique ou littéraire, un message d’humanisme moderne ». A travers ses écrits il exprime une liberté de pensée totale, « se gardant des credo que lui impose l’époque ».
« En plus des discussions littéraires, je suis très content de pouvoir participer, dans ma région, à une rencontre non pas avec un fantasme, mais avec des gens. Ce n’est pas complètement inutile de mettre tout le monde en contact avec la réalité des pays » explique Jérôme Ferrari, qui attend beaucoup des échanges entre Corses et Algériens pendant et autour du festival.